Collection plancher laminé

Project Description

plancher lamine


Plancher laminé

Le plancher laminé, plus communément connu sous le nom de plancher flottant, est un matériau composé de matières synthétiques. La popularité de ce type de plancher est due à son extrême robustesse et à sa résistance aux taches et à la moisissure.

Qu’est-ce qu’un plancher laminé ?

Le plancher laminé est constitué de 4 couches distinctes qui sont par la suite fusionnées afin de créer un produit durable.

  1. Couche de support
    • La couche de support, qui se trouve en dessous du plancher laminé, a pour but de créer l’intégrité structurelle et la stabilité du produit ainsi que de fournir une barrière contre l’humidité. Cette couche est variable en fonction des différents manufacturiers sur le marché. Dans certaines gammes, cette couche sera composée de papier, d’une mince couche de mélamine ou encore de liège. Bien évidemment, la qualité de la couche de support aura une incidence sur la longévité du plancher laminé.
  2. Le noyau
    • Le noyau du plancher laminé varie d’un manufacturier à l’autre, mais de manière générale il sera composé soit de MDF (Medium Density Fiberboard), soit de HDF (High Density Fiberboard). Pour que le produit soit le plus durable possible, il est important que toutes les surfaces exposées, incluant les bords, soient traitées à la résine. Ce processus imperméabilise le produit et le rend plus résistant à l’effet de gonflement lorsqu’il est mis en contact avec l’eau.
  3. La couche photographique
    • Comme son nom l’indique, la couche photographique est une image photographique de très haute résolution qui est appliquée sur la couche au-dessus du noyau. Souvent, cette image représentera un motif de bois, mais elle peut être de toute autre nature. C’est cette couche qui donne son apparence au plancher laminé.
  4. La couche d’usure
    • La couche d’usure est celle qui recouvre la surface des planches. C’est grâce à cette couche protectrice que le produit atteint l’extrême résistance qui le caractérise. Généralement, cette couche est composée de résine, d’oxyde d’aluminium ou encore de mélamine.

Comment déterminer la qualité d’un plancher laminé ?

Pour connaître la qualité d’un plancher laminé, il faut se réfèrer à la classification de la résistance à l’abrasion, également appelée la cote AC. Cela permet de déterminer, selon l’utilisation et le niveau de circulation d’une pièce, quel grade de qualité choisir afin de maximiser son investissement. Pour un usage résidentiel, il n’est généralement pas nécessaire d’aller au-delà de la cote AC 3.

Résistance à l’abrasion – Cote AC Usage recommandé
AC 1 : Résidentiel Léger  Parfait pour les zones à peu de circulation (ex: chambre et garde-robe)
AC 2 : Résidentiel Général Parfait pour les zones à une circulation moyenne (ex: salon et salle à manger)
AC 3 : Résidentiel Lourd / Commercial Léger Parfait pour toutes les pièces de la maison et dans les espaces commerciaux à peu de circulation
AC 4 : Commercial Général Parfait pour toutes les pièces de la maison et dans les espaces commerciaux à une circulation moyenne
AC 5 : Commercial Lourd Parfait pour les zones à une très grande circulation (ex: grand magasin)

Contrairement à la croyance générale, l’épaisseur d’un plancher laminé n’est pas nécessairement gage de qualité. Il est donc primordial, afin de s’assurer d’avoir un produit de qualité, de vérifier les matériaux utilisés ainsi que les méthodes employées lors de la production du plancher. Un noyau très dense, une couche de support résistante et des planches conçues pour s’emboîter fermement une fois assemblées sont d’excellents indicateurs de qualité.

Caractéristiques du produit

Pour ce qui est des caractéristiques de ce produit (largeur et longueur des planches, choix des couleurs et motifs), elles sont très nombreuses et variées. L’épaisseur des planches proposée est généralement de 10mm, 12,3mm, 13mm ou 15 mm. Toutes ces possibilités offrent un éventail de choix quasi illimité.

Installation du plancher laminé

L’installation du plancher laminé se fait par emboîtement, c’est-à-dire que toutes les pièces sont insérées les unes dans les autres, un peu comme l’assemblage d’un casse-tête. Cet assemblage se fait sur tout type de plancher existant, que ce soit un sous-plancher de bois, un plancher de béton, des tuiles de céramique, un prélart, un plancher de bois franc, etc. Du fait que le plancher laminé est installé de manière flottante et n’est donc pas fixé au plancher existant, il n’est pas nécessaire d’enlever préalablement cette surface existante, à condition qu’elle soit de niveau et que l’on pose une mince membrane par-dessus.

  • Avantages d’un plancher laminé

  • Très grande résistance aux égratignures

  • Très grande variété de couleurs et de styles

  • Facilité d’installation

  • Choix économique

  • Facilité d’entretien